23/10/2003

Lettre à mon Ange

Mon Ange,
 
Cela fait longtemps que j'essaie de t'écrire ces mots, cela fera bientôt huit ans.
 
...
Hiver 1992. Tu avais 20 ans lorsque je t'ai rencontré. Moi, j'en avais à peine 16 mais je t'ai répondu "18 ans" avec un sourire.
...
Tu as été mon premier Amour. Et nous nous sommes aimés durant un peu plus de trois ans comme on aime pour la première fois, Passionnément. Nous ne pouvions imaginer passer un jour loin de l'autre. Nous étions Fusion. Notre amour était pur et sincère.
Nous avions fait nos projets. Moi, je terminerais mes longues études. Toi, tu monterais ta boîte. Puis, on se marierait et on ferait deux enfants, un garçon et une fille, on avait déjà choisi leur prénom.
Nous étions les extra-terrestres parmi les autres, incompris de tous, si jeunes... mais à deux contre tous.
C'est sûr, notre amour durerait toute la Vie.
Et pourtant... Il sera désormais éternel.
...
Tout s'est arrêté le 26 janvier 1996. C'était une nuit glaciale. Il est 00h05' lorsque tu décides d'y mettre fin, de partir, nous quitter, lorsque tu as décidé de Tout quitter.
Tu t'es assis sur ton lit et puis...
Un bruit, un coup, un seul a retenti.
...
La découverte, la nouvelle atroce, le choc, le traumatisme, le cauchemar duquel on ne se réveille pas. Ton corps était et restera glacé à jamais.
...
Puis, tout n'est que confusion.
Je suis passée par un tas de stades et de sentiments allant dans tous les sens.
J'ai d'abord voulu te rejoindre, style 'Roméo et Juliette'.
Ensuite, c'est l'incompréhension. Tu avais tout pour être heureux et réussir: la jeunesse, la santé, la beauté, l'intelligence, l'argent, l'Amour de tes proches. Alors, Pourquoi? Toutes les questions resteront sans réponses. 
La phase de culpabilité est vite arrivée. Les remords. Comment n'ai-je pas pu déchiffrer tes idées noires, déceler ton mal? J'aurais dû m'en apercevoir.  
Puis, ce sentiment d'abandon. Je me retrouve Seule, Seule, Seule. Toi, tu m'as laissée seule, désemparée contre tous. Tu aurais dû penser à ça, à moi. Je t'en ai alors voulu. Je t'ai traité d'égoïste, de lâche.
Après, il y a eu le stade pêtage de plombs, 'la vie est trop courte', 'carpe diem', 'il faut rattraper le temps perdu', etc. Sortir, m'éclater, déconner, voir du monde, profiter, profiter un maximum de tout à chaque instant de cette courte existence.
...
Au fil du temps, je n'ai plus cherché à comprendre pourquoi. J'ai fini par accepter ce que tu avais décidé pour toi, pour nous.
Tes derniers mots, tes derniers baisers, tes derniers écrits ont été pour moi. As-tu voulu que notre histoire d'amour reste exceptionnelle à jamais?
... 
Aujourd'hui, je pense que même si les choses s'étaient déroulées autrement, si tu n'avais pas fait ça,... notre amour d'adolescents n'aurait certainement pas duré toute notre vie comme je le croyais à l'époque. On change, on grandit, on évolue, on rencontre d'autres peronnes. On se serait quittés au bout de quelques années d'une façon banale comme la plupart des gens qui se quittent: sur des disputes, parce qu'on ne s'entend plus, ou peut-être à cause d'un nouveau coup de foudre.
...
Notre histoire à nous ne sera jamais banale.
Et je garde de toi nos meilleurs moments de tendresse, d'amour, de fous rires,...
Je te garderai toujours une place dans un coin de mon coeur.
Tu es mon Ange, mon ange gardien.
 
 






13:09 Écrit par S. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

C'est très émouvant (j'ai la larme à l'oeil). Sais pas quoi dire d'autre, alors je vais retourner dans mon fauteuil, avec la certitude que tous, on a quelque chose derrière nous...

Écrit par : Gummy | 23/10/2003

Les commentaires sont fermés.