14/12/2003

Soir de pluie...

Elle est là. De l'autre côté. Je la sens, je l'entends. Interminablement.
Sa musique me martèle le cerveau.
Ca y est. Je me décide. Je vais à sa rencontre. J'ouvre ma porte.
Un souffle glacial.
Première approche, première caresse. 
Je la sens sur mon visage.
Mais elle reste froide. Impassible.
Dans le noir, je me retrouve seule face à elle, contre elle.
Mes doigts commencent à geler et à virer au bleu.
Pourtant, je ne trouve plus ce contact désagréable. Je ne sens plus rien.
Je pourrai demeurer immobile pendant tout le temps qu'elle continuera.
Je laisse simplement voyager mes pensées. Ailleurs, loin.
 
Il n' y a rien de plus triste que la solitude et la pluie.


00:47 Écrit par S. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires


Ca avait pourtant commencé par une caresse...

b.

Écrit par : bergman | 14/12/2003

la pluie émoi jamais seul(e) sous la pluie

Écrit par : ledix | 14/12/2003

Les commentaires sont fermés.