22/01/2004

mood


Le vent l'emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

                                         [Noir Désir]


20:18 Écrit par S. | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Colayne Tu brises un peu le tabou qui entoure Noir Désir depuis les événements terribles !

Écrit par : Colayne | 23/01/2004

Et bien moi je trouve qu'il était vachement temps ! Un formidable artiste qui pète un cable de façon dramatique, ce n'est pas une première. Mais est-ce une raison pour dénigrer son oeuvre ou avoir honte de proclamer son attachement à celle-ci ?...je ne pense pas pour ma part. Ben oui, sans pour autant minimiser l'acte de Bertrand Cantat et la gravité de ses conséquences, j'ai été particulièrement énervé par le battage médiatique et le foin émotionnel fait autour de cette affaire.

Je suis fan de Noir désir depuis 1987 et j'ai vu le groupe 5 fois en concerts au fil des années. J'admet sans problème que ça m'a choqué d'apprendre qu'un des chanteurs que j'idéalisais le plus pour son intelligence et ses prises de risques autant politique qu'artistique n'était finalement qu'un homme comme beaucoup d'autres.

Pour avoir merdé, il a bien merdé, pas de doute mais par pitié détachons un peu l'oeuvre de l'artiste et ne boudons pas notre plaisir !

Catalyseur

Écrit par : Cataylseur | 23/01/2004

Reprise ... Repris par Yves Dulieu (les ex-étudiants des FUNDP de Namur connaissent), cela donne :

J'ai tabassé ma copine, j'ai éclaté sa bobinne à grands coups de poings
Le diable l'emportera
J'ai fracassé sa machoire, ah, elle n'est plus belle à voire, bonjour les dégats
Le diable l'emportera
J'lui ai collé des tatales, pas beau la facture du crane, du péroné du tibia. Y'a plus rien de droit.
Le diable l'emportera.
Du fond de son coma, le diable l'emportera.
Elle était pourtant jolie, J'en ai fait de la charpie, du mou pour le chat.
Le diable l'emportera.
Pêté la cloison nasale, percement des cervicales, perforé le foie.
Le diable l'emportera.
Plus de quatre-cent points de suture rien qu'pour refaire sa figure
Moi quand je suis en colère, j'ai plutôt la main légère, faut pas s'foutre de moi.
Le diable l'emportera.
Du fond de son coma, le diable l'emportera.
J'lai achevé à la bate. Les intestins et la rate : il ne reste rien.
Le diable l'emportera.
Les pomettes et les paupières tout comme l'arcade sourcillière sont dans un état.
Le diable l'emportera.
Elle a pas mal, c'est une dure, j'la connaitça j'en suis sûr.
Chaque fois qu'j'la bousculle un peu, elle fait toujours ça.
Le diable l'emportera.
Du fond de son coma, le diable l'emportera.
C'est trop tard pour l'ambulance. Le sang s'écoule de la tempe partout sur les draps.
Tu l'a eu ta super-trempe. Faudra r'tapisser la chambre : tu peux être fière de toi.
Le diable t'emportera.
Faites venir un corbillard : les désirs ne sont plus noirs. La police fédérale, la presse à scandale.
Le diable l'emportera.
Du fond de son coma, le diable l'emportera.
J'ai tabassé ma copine, j'ai éclaté sa bobinne à grands coups de poings
Le diable l'emportera
Elle était pourtant jolie, J'en ai fait de la charpie, du mou pour le chat.
Le diable l'emportera.
Du fond de son coma, le diable l'emportera.

(et désolé pour les vrais fans ...)

Écrit par : IlGatto | 26/01/2004

Quelle poésie! Reste plus qu'à t'écouter chanter.:)

Écrit par : Proibito | 26/01/2004

Les commentaires sont fermés.